LE PROJET

L’ail que nous consommons en France provient à 35% d’Espagne et de Chine, depuis l’an 2000, face à cette concurrence, nous sommes passés de 3800 à 2800 ha de culture en France.

Principalement distribué dans la grande distribution l’ail est acheté aux producteurs entre 2 et 3€/kg pour être revendu de 14 à 20€/kg aux consommateurs finaux. Les agriculteurs ne pouvant survivre face aux conditions pratiquées par les opérateurs de mise sur le marché, arrêtent progressivement de cultiver de l’ail pour se tourner vers d’autres cultures.

L’importation d’ail pose un autre problème, celui de la conservation, en voyageant plusieurs milliers de kilomètres, subissant des hausses et des baisses de températures, l’ail se met à germer, la pulpe se ramollit pour nourrir le germe. Nous avons tous fait l’expérience d’un ail qui ne se conserve pas. En effet, l’ail doit être conservé à température ambiante, de préférence suspendu, à l’abri de la lumière, ainsi il se conserve jusqu’à 9 mois pour l’ail blanc et violet, et près de 12 mois pour l’ail rose. Tout cela dépend du travail de séchage à la récolte, ainsi que des conditions de stockage avant consommation.

L’ail se conserve mieux en tresses, mais pour satisfaire les normes de transport et d’encombrement, il est conditionné aujourd’hui sans sa tige, le rendant ainsi plus périssable. Nous avons tous le souvenir des tresses d’ails suspendues dans les cuisines de nos campagnes, celles-ci ont peu à peu disparues pour laisser place aux filets en plastiques présentant une à trois têtes d’ail…  

Or l’ail est un aliment essentiel dans notre gastronomie et un puissant antibiotique, nous permettant de renforcer notre système immunitaire entre autres vertus thérapeutiques. Ses principes actifs sont présents dans l’ail cru non germé. Celui-ci devient de plus en plus difficile à trouver.

Face à cette situation, nous avons décidé de créer la marque LES BEAUX AULX afin de produire à nouveau de l’ail en France, dans une région qui ne produit plus d’ail depuis plusieurs décennies, la Mayenne, afin de permettre l’émergence d’une filière d’ail bio dans les Pays-de-la-Loire. Privilégiant la pédagogie et les circuits-courts, nous souhaitons informer les consommateurs sur l’importance de bien choisir son ail. Entre marchés locaux, épiceries bio régionales et apparition sur des marchés bio parisiens, nous souhaitons accompagner une prise de conscience des consommateurs et acteurs de la filière bio sur le sujet de l’ail.

Afin d’atteindre cet objectif, nous avons décidé de consacrer près d’un hectare à la culture de 4 variétés d’aulx (blanc, violet d’automne et rose de printemps.) Chaque variété possède des qualités organoleptiques spécifiques et nous souhaitons étendre notre production à d’autres variétés plus rustiques, en créant un conservatoire des aulx d’autrefois sur une parcelle dédiée.  

Nous sommes également en train de rédiger un livre de recettes à base d’ail pour permettre aux consommateurs d’étendre leurs utilisations de l’ail en cuisine. Ouvrage didactique et simple, il est adressé à tout amateur de cuisine, privilégiant des recettes faciles à mettre en oeuvre.